Place Ontario

Credit: IDuke at WikiOntarioPlace.jpg

Un parc moderne de renommée internationale situé sur la rive du lac Ontario a été en partie barricadé en attendant un profond réaménagement, et ses éléments patrimoniaux restent sans protection légale.

Pourquoi c’est important

Véritable exploit d’ingénierie, Place Ontario était considéré comme une merveille architecturale futuriste lors de son inauguration en 1971. L’ensemble a été conçu par un des plus éminents architectes paysagistes du Canada, Michael Hough, et le médaillé d’or de l’Institut royal d’architecture du Canada Eberhard Zeidler. Les valeurs de la Place Ontario se sont concrétisées dans sa vocation récréative, son caractère de parc riverain, sa Cinésphère (un grand dôme triodétique sphérique abritant le premier cinéma IMAX du Canada) et son ensemble monumental de cinq pavillons interreliés, suspendus à des mâts et agrémentés de ponts et plateformes au-dessus de l’eau. Le tout forme un paysage culturel particulier qui exprimait des idées architecturales d’avant-garde de l’époque en intégrant diverses influences dont le groupe Archigram, les métabolistes, le pop art et Expo 67.

La menace

Au début de 2012, invoquant des soucis financiers et la fréquentation en baisse, le gouvernement provincial a annoncé la fermeture partielle immédiate de la Place Ontario en vue d’un profond réaménagement d’ici 2017. Un groupe consultatif a été nommé et chargé de diriger la réhabilitation; il a résolu de « partir d’une feuille blanche » et de considérer que « rien n’est exclu ». En l’absence de la moindre protection légale, le paysage culturel unique de la Place Ontario, avec ses structures évocatrices et ses éléments interreliés – qui lui ont valu de faire partie de la sélection de bâtiments, sites et quartiers du mouvement moderne de Docomomo International – est en péril. Aucune limite n’est imposée à ce que le groupe peut envisager, y compris la recherche de capitaux privés pour la construction de condominiums résidentiels et autres immeubles commerciaux au bord de l’eau sur des terrains dont on dit qu’ils sont parmi les plus chers en Amérique du Nord.

La situation actuelle

Au début de juin, le groupe consultatif a recommandé le rejet d’un projet d’utilisation du site pour un nouveau casino torontois. La province entend lancer cette année un concours international visant l’aménagement futur de la Place Ontario pour y faire place à des bureaux, des commerces, des résidences, des loisirs et des divertissements. Les organismes Heritage Toronto et Architectural Conservancy of Ontario ont sonné l’alarme face aux risques auxquels est exposé cet important paysage culturel. Le groupe Facebook « Save Ontario Place » prend chaque jour un peu plus d’ampleur.

Mise à jour 2015 : Le 31 juillet 2014, la province a annoncé qu’elle concrétisera sa vision à long terme de revitalisation de la Place de l’Ontario, visant à en faire une destination dynamique séduisant les résidents et les visiteurs de tout âge.
Le gouvernement prévoit une combinaison d’éléments intérieurs et extérieurs. Il y aura place pour des rencontres communautaires, des activités culturelles et des festivals. Il y aura un sentier riverain, et une promenade riveraine où se trouveront des boutiques et des restaurants. Le gouvernement insiste qu’aucun projet résidentiel n’est prévu sur le site. Plus encore, le gouvernement a annoncé que divers éléments existants seront conservés, dont la Cinésphère et les nacelles, car faisant « partie intégrante du patrimoine culturel du site ».
La province a du reste ajouté la Place de l’Ontario à la liste des organismes publics prescrits en vertu de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario. Elle sera ainsi assujettie aux Normes et lignes directrices relatives à la conservation des biens à valeur patrimoniale de l’Ontario.
La première phase de la construction du parc urbain a commencé au début de 2015.

 

Lieu : Toronto, ON

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2012

Situation actuelle: Menacée

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.