Cyclorama de Jérusalem

Photo credit: Martin Dostie Group Sotheby's Realty

La seule peinture panoramique monumentale du Canada risque d’être détruite sans la protection patrimoniale du Québec

Pourquoi c’est important :

Le Cyclorama de Jérusalem qui se trouve à Sainte-Anne-de-Beaupré a été réalisé il y a 120 ans. Il est le seul exemple canadien de peinture panoramique circulaire, forme d’art spectaculaire popularisée au 19e siècle. Il est d’autant plus spécial qu’il se trouve encore dans sa rotonde d’origine. La toile fait 110 mètres de longueur et 14 mètres de hauteur. On y voit Jérusalem le jour de la crucifixion de Jésus, dans un réalisme saisissant : le faux terrain et les personnages peints au premier plan accentuent l’effet tridimensionnel immersif. L’œuvre a été peinte à New York en 1887 ou 1888, puis montrée à Montréal avant d’être installée à demeure à Sainte-Anne-de-Beaupré en 1895. Elle deviendra une des plus importantes destinations de pèlerinage au Québec. Il ne reste que 17 panoramas du 19e siècle. Le Cyclorama de Jérusalem est le troisième plus ancien qui soit toujours dans sa rotonde d’origine. Voilà qui en fait un ensemble artistique et architectural d’importance mondiale.

La menace :

Le Cyclorama de Jérusalem a été fermé au public en octobre 2018, après avoir été accessible sans interruption pendant plus de 120 ans. La propriété est à vendre depuis au moins 2015, mais n’a pas encore trouvé d’acheteur. Les propriétaires actuels ont dit que le panorama pourrait être retiré de la rotonde, et même vendu à un acheteur étranger. Le ministère de la Culture du Québec a publié en août 2017 un avis d’intention de classement du site comme bien patrimonial. Il doit maintenant confirmer le classement du panorama et de la rotonde d’ici août 2019, à défaut de quoi le site perdra le droit à une protection provinciale au titre du patrimoine. Sans classement, les propriétaires du Cyclorama seront libres de démonter le panorama (et même de le découper en morceaux), de démolir la rotonde et de vendre le terrain.

Lieu : Sainte-Anne-de-Beaupré, Québec

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2019

Situation actuelle: Menacée

Gardez le contact. Lisez notre bulletin.