Phare de Nottawasaga

Palmarès 2016 des 10 sites les plus menacés

Le phare de Nottawasaga a été mis hors service en 2003 après qu’une étude technique eut révélé que la maçonnerie extérieure du phare, qui avait été endommagée par la foudre et par l’infiltration d’eau par la suite, risquait de s’effondrer. Il a été inclus sur le Palmarès des 10 sites les plus menacés en 2016.

La Société pour la préservation du phare de Nottawasaga a recueilli des fonds pour restauration éventuelle. La structure a été évaluée et jugée saine et parfaitement droite. Des travaux de restauration étaient prévus pour 2017.

« L’inscription du phare de Nottawasaga au Palmarès des 10 sites les plus menacés a donné à notre campagne une visibilité et une crédibilité nationales », a déclaré Robert Square, administrateur de la Société pour la préservation du phare de Nottawasaga.

L’histoire

Érigé en 1858, le phare Nottawasaga est l’une de six tours impériales construites pour éclairer les rives du lac Huron et de la baie Georgienne. Le phare de calcaire blanchi à la chaux qui s’élève à 95 pieds au-dessus du sol guide les navires en toute sécurité dans le havre de Collingwood. Il a joué un rôle important dans l’établissement de routes de navigation sécuritaires dans les eaux côtières du lac Huron à la suite de l’ouverture de la péninsule de Bruce.

Consultez notre TROUSSE D’OUTILS DES LIEUX MENACÉS pour sauver un site menacé.

Gardez le contact. Lisez notre bulletin.