Église St. Patrick

EN PÉRIL

La situation délicate de l’église reflète les pressions qui s’exercent sur les lieux de culte en raison de la baisse de fréquentation et de la hausse des prix des terrains en milieu urbain.

Historique

Située au centre-ville de Halifax, l’église catholique St. Patrick fermera en juin. Sa paroisse sera fusionnée avec une paroisse voisine, ce qui compromettra l’avenir du bâtiment. Face à la situation, les paroissiens ont formé la Saint Patrick’s Church Restoration Society en vue de recueillir des fonds qui permettraient de protéger

l’église et éventuellement préserver sa fonction de lieu de culte. Selon une récente évaluation professionnelle, le bâtiment est globalement en bon état, mais les élévations avant et arrière auront très bientôt besoin de restauration.

En 2007, l’archidiocèse a donné au groupe jusqu’au 30 juin de cette année pour obtenir

300 000 $ en argent et 300 000 $ en souscriptions, ce qui fera un cinquième des 3 millions de dollars jugés nécessaires pour la réparation, l’entretien futur et l’exploitation du bâtiment. Si l’objectif de financement est réalisé, des négociations seront entreprises pour confier l’église à la Société en fiducie.

Malgré une variété d’ambitieuses activités de financement, la Société n’est encore qu’à mi-chemin. Si elle ne parvient pas à son objectif, l’archidiocèse sera libre de vendre la propriété à des promoteurs. On craint que ceux-ci demanderaient la révocation des désignations provinciale et municipale du patrimoine afin de permettre la démolition, puis la construction d’un nouveau projet.

L’église St. Patrick reste un lieu de culte dynamique. La congrégation poursuit des œuvres de justice sociale et de bienfaisance dans la communauté, loue le sous-sol comme refuge pour les sans-abri en hiver et utilise son sanctuaire comme lieu de représentations publiques.

Construite entre 1883 et 1885 grâce à la main-d’œuvre bénévole d’immigrants irlandais, cette église victorienne gothique richement décorée a été dessinée par les architectes Henry Peters et George Henry Jost. Elle possède un orgue Casavant de 1898 (un des deux seuls subsistant parmi les 100 premiers de l’entreprise), des vitraux (dont quatre panneaux ont survécu à l’explosion de 1917 à Halifax) et d’autres œuvres d’art importantes.

 

Lieu : Halifax, N.-É.

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2008

Situation actuelle: Sauvé

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.