Église St. Alphonsus

COMMUNAUTÉ ÉVITE LA DÉMOLITION DE L’ÉGLISE PAR LE DIOCÈSE

L’église St. Alphonsus n’a d’espoir de survivre que sous réserve du succès d’efforts communautaire de financement et de la disposition du Diocèse à apporter son appui.

Pourquoi c’est important

L’église catholique St. Alphonsus, reconnue comme une des plus belles du Cap-Breton, est située au sommet d’une colline dominant l’entrée du port de Sydney. Depuis sa construction en 1916, ses deux clochers constituent un point de repère aussi bien sur terre que depuis la mer. L’Administration de pilotage de l’Atlantique a payé pour la construction d’un des clochers. Depuis lors, les pilotes du port se servent de l’église comme balise de navigation pour arriver à bon port.

L’« église de pierre », comme on l’appelle, a été érigée pour remplacer une précédente, détruite par un incendie. Elle continue de veiller sur le cimetière où reposent des membres de la paroisse, fondée en 1853.

La menace

Le Diocèse d’Antigonish a fermé l’église en 2007 en apprenant que des réparations à la structure coûteraient plus de 600 000 $. Après plus de sept années d’abandon, le dépérissement est évident : une fenêtre brisée dans un clocher laisse entrer l’eau et les pigeons, et des morceaux de la façade tombent dans l’herbe.

En février dernier, le Diocèse a lancé un appel d’offres pour la démolition de St. Alphonsus et des églises St. Joseph de New Victoria et St. Agnes à New Waterford.

La situation actuelle

En mars, le Diocèse a accepté de reporter la démolition de St. Alphonsus le temps d’étudier une proposition de dernière minute présentée par la Stone Church Restoration Society. Ce groupe communautaire voudrait que le bâtiment soit restauré et transformé en centre au service de la communauté et des touristes. Il vise à acheter l’église, qui a été évaluée à 43 000 $, et à entamer des travaux pour stabiliser le bâtiment. On estime qu’il faudra réunir 300 000 $.

En mai, l’évêque Brian Dunn a confirmé qu’un décret a été pris pour séculariser les trois églises en jeu. Un autre groupe, la Save St. Alphonsus Church in Victoria Mines Coalition, voudrait toutefois que l’église reprenne du service comme siège d’une paroisse. Il a envoyé une lettre d’appel en ce sens.

Entre-temps, la Stone Church Restoration Society a organisé des rencontres publiques, et des campagnes dans les médias sociaux et campagnes de financement sont en cours. Le Diocèse a accepté de retarder sa décision sur le sort de St. Alphonsus jusqu’à la fin d’octobre afin de donner à l’organisme plus de temps pour élaborer un plan d’affaires. La municipalité régionale du Cap-Breton a récemment convenu d’accepter les dons de 500 $ ou plus au nom de l’organisme, en attendant qu’il soit enregistré comme organisme de bienfaisance. Jusqu’à présent, plus de 6000 $ ont été récoltés.

Vu les coûts estimés de 300 000 $ pour l’achat ainsi que la stabilisation et la restauration, il y aura fort à faire pour réunir des fonds nécessaires.

Mise à jour 2015: En septembre 2015, le Diocèse d’Antigonish a accepté l’offre d’achat de 40 000$ de la Stone Church Restoration Society.

Lieu : Victoria Mines, N.-É.

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2014

Situation actuelle: Avenir prometteur

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.