Église baptiste Zion

LA DERNIÈRE HEURE APPROCHE POUR UN IMPORTANT MONUMENT DE LA VILLE

Cette église unique qui fait partie de la communauté de Yarmouth depuis presque 115 ans a besoin de coûteuses réparations structurelles. Le conseil municipal a rejeté la demande de désinscription de l’immeuble qui aurait permis sa démolition, mais la Municipal Heritage Property Act n’assure sa protection que pendant trois ans.

Pourquoi c’est important

Construite en 1895-1896 pour la congrégation de la première église baptiste de Yarmouth (auparavant installée sur la rue Main), l’église baptiste Zion est l’œuvre de l’architecte local James E. Huestis, présente une répartition irrégulière des masses sur divers niveaux et est un exemple impressionnant du style néo-reine Anne. Elle a été un important lieu de culte à Yarmouth pendant plus d’un siècle et elle continue d’être utilisée pour les services hebdomadaires, les cours bibliques et les leçons de catéchisme d’une congrégation de 50 fidèles ainsi que pour des réunions communautaires. L’extérieur se distingue par sa façade asymétrique et ses entrées renfoncées, ses grandes fenêtres à vitraux aux sommets arrondis, sa tour du clocher immédiatement reconnaissable et les généreuses surfaces de son toit à pignons. L’église a été inscrite en vertu de la Municipal Heritage Property Act (MHPA) en 2002.

La menace

Le mur extérieur sud et la tour du clocher souffrent de dommages structurels associés à l’infiltration d’eau et aux cycles de gel et dégel. Faute d’information, les administrateurs n’ont jamais officiellement sollicité l’aide financière provinciale à laquelle l’église aurait eu droit par suite de son inscription. Des réparations mineures ont été effectuées, mais la congrégation n’a pas les moyens de payer les 300 000 $ qu’exigeraient toutes les réparations voulues, non plus que les 700 000 $ qui, selon les ingénieurs, seraient nécessaires à long terme. En septembre 2011, l’église a demandé l’autorisation de démolir l’immeuble; il faudrait pour cela que le conseil municipal approuve d’abord la désinscription. Dans une lettre au conseil, le pasteur Brian Wallace affirme que même si la congrégation ne souhaite pas faire disparaître le bâtiment, la désinscription lui apporterait la liberté de faire ce qu’elle veut.

La situation actuelle

En septembre, la demande de désinscription a été soumise, mais a été rejetée en février. Selon la MHPA, ce refus donne au conseil et à la communauté une période de trois ans pour chercher un nouveau plan de concert avec les administrateurs. Ensuite, à défaut d’autre solution, le bâtiment pourra être démoli. L’église jouxte le musée du comté de Yarmouth, et un rapport a suggéré que l’église soit intégrée au musée ou alors qu’elle serve de base pour le district de conservation du patrimoine Collins.

La congrégation et le comité consultatif sur le patrimoine se sont réunis pour discuter des options, mais sans aboutir jusqu’à présent. En avril, le conseil a rejeté la recommandation du comité que la ville finance une étude technique de la structure pour aider à choisir une voie d’avenir. La communauté ne veut pas voir cet immeuble disparaître du paysage de Yarmouth, mais il devient urgent de trouver une solution.

Mise à jour : L’église a été démoli en 2014.

Lieu : Yarmouth, N.-É.

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2012

Situation actuelle: Perdu

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.