École communautaire Connaught

La plus ancienne école de Regina sur le point d’être démolie malgré le tollé soulevé dans le quartier

La réhabilitation d’une école historique largement appréciée est en voie d’être sabordée par le parti pris du Conseil scolaire et de la formule de financement provinciale en faveur de la nouvelle construction.

Pourquoi c’est important

Construite en 1912, l’école Connaught est le plus ancien bâtiment scolaire de Regina et elle revêt une grande importance dans l’histoire de l’éducation dans la ville. Conçue par le réputé architecte local J.M. Puntin, le style de la structure de deux étages s’écarte du néogothique ecclésiastique en faveur d’un classicisme « séculaire » et servira de prototype pour d’autres écoles de la ville. Il comporte de larges corridors polyvalents, de hauts plafonds, de nombreuses grandes fenêtres, de vastes escaliers, une bonne ventilation et de très grandes salles de classe. Il y a aussi un auditorium rond conçu par l’architecte Clifford Wiens dans les années 1960. C’est à l’école Connaught qu’est né le mouvement des écoles communautaires en Saskatchewan, et à partir de 1975 l’école a fait œuvre de pionnier en matière d’instruction en anglais et en français. Pendant de nombreuses années, elle a été la seule école communautaire à double vocation. Aujourd’hui, elle est une école communautaire viable et elle continue de se développer : on prévoit que son effectif actuel de 330 écoliers passera à 425 d’ici 2018.

L’école est aussi un véritable monument dans l’historique quartier de la cathédrale. Elle constitue l’extrémité du corridor patrimonial le plus important et le plus en vue de la ville. Elle est située à l’intersection des deux grandes artères du quartier de la cathédrale (la 13e Avenue et la rue Elphinstone), directement en face de la bibliothèque Connaught (1930) également œuvre de Puntin. Elle ne bénéficie pas d’une désignation patrimoniale, mais elle est indiquée dans le plan de développement du quartier de la cathédrale en tant qu’importante propriété du patrimoine qui devrait être réhabilitée et restaurée dans la mesure du possible.

La menace

En 2010, un rapport technique a affirmé que l’école Connaught était à la limite des conditions d’une utilisation sécuritaire et qu’un plan de réparation ou de remplacement devait être mis en place dans les cinq ans. Une inspection visuelle avait indiqué que la structure était gravement compromise : il y avait soulèvement des planchers, mouvement de la fondation et fissures dans les dalles du toit – certaines provoquées par l’élimination d’éléments architecturaux comme la corniche extérieure. Les ingénieurs ont estimé un coût de 6,25 millions de dollars pour stabiliser le bâtiment. Le consultant James Youk de P3Architecture a ensuite produit deux estimations : 19 millions de dollars pour la démolition et le remplacement, et 23 millions de dollars pour la restauration et une rénovation en profondeur afin de mettre l’intérieur aux normes des pratiques pédagogiques actuelles. M. Youk a estimé que le ministère de l’Éducation privilégierait sans doute l’option moins coûteuse du remplacement. Une autre menace complique la situation : une formule provinciale de financement calcule les mètres carrés par écolier, et les grandes dimensions des classes et des corridors désavantagent l’école Connaught. Enfin et surtout, le Conseil des écoles publiques de Regina a déclaré publiquement qu’il s’occupe d’éducation et ne voit pas de lien entre éducation, conservation du patrimoine et planification des quartiers. Des responsables du Conseil ont aussi affirmé récemment que les écoles patrimoniales étaient incompatibles avec les techniques modernes d’enseignement parce que les locaux manquent de souplesse.

La situation actuelle

En mai 2012, le Conseil des écoles publiques de Regina a emprunté un processus accéléré pour organiser une série de réunions consultatives. De nombreux participants ont estimé qu’elles visaient à obtenir l’appui de la communauté en faveur de la démolition. En ferait foi une présentation qui montrait uniquement des exemples de nouveaux bâtiments. Lors d’une réunion publique, le 19 juin, P3 Architecture a présenté les résultats de sa propre consultation publique indiquant un appui communautaire décisif en faveur de la conservation et la réhabilitation de l’école. Ce rapport a été envoyé au Conseil des écoles publiques de Regina, qui soumettra une demande de fonds au ministère de l’Éducation. La décision de rénover ou démolir sera sans doute prise rapidement, et les résidents du quartier sont très inquiets. Dans la récente affaire semblable du Collège Scott, une autre école historique de Regina, le ministère a affirmé que la province ne verserait pas les 2 millions de dollars supplémentaires qu’exigerait la rénovation, ce qui a mené à un projet de démolition du bâtiment.

Mise à jour : L’école a été démolie en 2014 et remplacée par un bâtiment plus récent.

Lieu : Regina, SK

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2012

Situation actuelle: Perdu

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.