Centre d’éducation de Hamilton

MONUMENT D’ARCHITECTURE MODERNE CONDAMNÉ AU REMBLAYAGE

Un permis de démolir a été accordé au Conseil scolaire du district de Hamilton-Wentworth pour permettre une vente à l’Université McMaster – et faire place à son nouveau campus de la santé de 85 millions de dollars.

Pourquoi c’est important

Considéré comme l’œuvre emblématique de l’architecte hamiltonien Joseph Singer, cet élégant immeuble moderne de huit étages est partiellement recouvert de marbre blanc et doté de longues fenêtres voûtées, avec une bibliothèque dans l’annexe ronde. Nombreux sont ceux qui y voient le meilleur exemple d’architecture moderne du milieu du siècle à Hamilton. Inauguré en 1967, le Centre d’éducation a été conçu comme un monument à l’éducation publique. Il est situé en face de l’hôtel de ville, sur un terrain bien en vue de la place municipale que la ville a offert au Conseil scolaire pour le convaincre de demeurer au centre-ville. La volonté de protéger le bâtiment contre le remblayage préservera un important élément de l’histoire de Hamilton, respecte la vocation municipale du site et est logique sur les plans de l’écologie et de l’environnement.

La menace

Le 2 mai, après des mois de débats, la ville a délivré un permis de démolir au Conseil scolaire du district de Hamilton-Wentworth. Il s’agissait d’une condition de la vente à l’Université McMaster destinée à permettre l’aménagement sans entrave de son nouveau campus de la santé sur cet emplacement. Les projets de l’Université dans le centre-ville sont une bonne nouvelle, mais il semble qu’aucune attention n’ait été accordée à l’utilisation possible du vaste parc de stationnement et autres terrains de la propriété du Centre d’éducation, non plus que des nombreux acres de terrains non bâtis du centre-ville. L’Université McMaster a déclaré que l’empreinte du bâtiment ne convenait pas à ses projets d’expansion – même s’il avait été conçu précisément en vue d’une expansion future – de sorte qu’aucune véritable étude de faisabilité n’a été réalisée sur l’intégration du bâtiment au projet.

La situation actuelle

Ayant exigé un permis de démolir comme condition de la transaction, l’Université a clairement indiqué qu’elle n’envisage aucunement de préserver le bâtiment. Même si en 2008, le comité municipal du patrimoine a incité la ville à prendre en compte la valeur patrimoniale de l’immeuble dans ses futurs plans de renouvellement du secteur, le conseil municipal a avalisé la démolition lorsqu’il s’est engagé à contribuer 47 millions de dollars au projet de campus de la santé de l’Université. Le 15 mai, le cabinet +VG Architects a présenté au Conseil scolaire un rapport sur le dossier architectural du Centre d’éducation, comprenant en annexe sa recommandation que neuf « éléments d’intérêt » soient incorporés au nouveau Centre d’éducation qui sera construit en dehors du centre-ville. Les opposants à la démolition ont fait savoir qu’ils n’étaient pas contre le projet de campus de la santé. Ils ont milité en faveur d’une « addition sans soustraction » en invoquant des motifs relevant de la responsabilité fiscale, de l’environnement et de la protection du patrimoine. L’Université a avisé le Conseil scolaire que l’immeuble devait être libéré d’ici le mois d’août.

Mise à jour : Le bâtiment a été démoli en 2012 et remplacé par le bâtiment des sciences de la santé de McMaster.

Lieu : Hamilton, Ontario

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2012

Situation actuelle: Perdu

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.