Notre conseil d’administration national

Michael Seaman
Président

Michael J. Seaman, MICU, RPP, membre de l’ACECP, est un urbaniste en Ontario, par ailleurs titulaire d’une maîtrise en conservation du patrimoine de l’Université Dalhousie. Il apportera au conseil d’administration ses connaissances, son expérience et son enthousiasme pour la conservation des ressources du patrimoine, fondés sur son quart de siècle dans l’urbanisme et la planification du patrimoine. Il a reçu des prix nationaux, et la ville de Grimsby, dont il est directeur de la planification, est la lauréate 2015 du Prix du lieutenant-gouverneur pour les réalisations en matière de conservation du patrimoine ontarien et du Prix du prince de Galles pour leadership municipal en matière de patrimoine.

Michael a précédemment travaillé à la conservation du patrimoine auprès des municipalités lauréates du Prix du prince de Galles de Markham, Aurora et Oakville. Dans les années 1990, il a dirigé des projets communautaires de conservation du patrimoine avec la société d’histoire et le comité consultatif du patrimoine de Brampton. Il est aujourd’hui collaborateur spécialiste du patrimoine de l’Ontario Planning Journal. Il est aussi membre associé du corps professoral de l’École des arts de la restauration Willowbank.

 

David Hood
Vice-président

David Hood, de St. John’s, est un associé du cabinet comptable Grant Thornton. En tant que comptable public accrédité, il dessert un grand nombre d’entreprises privées, d’organismes sans but lucratif et autres organismes de bienfaisance enregistrés. Il est actuellement vice-président de l’Association of Heritage Industries of Newfoundland, il siège au comité de direction de la section de Terre-Neuve-et-Labrador de l’Institut des administrateurs de sociétés, et il est administrateur de la compagnie de théâtre de renommée nationale Artistic Fraud of Newfoundland. David a été président du Newfoundland Historic Trust et membre du conseil d’administration de la Heritage Foundation of Newfoundland and Labrador. Il porte un intérêt particulier à la gouvernance organisationnelle et il détient le titre d’IAS.A.

 

Paulette Thériault
Vice-présidente

Paulette Thériault en est à son troisième mandat comme conseillère municipale à Moncton (Nouveau-Brunswick). Elle a été membre de nombreux conseils et comités, et elle a été maire adjointe en 2010 et en 2013. Tout au long de sa carrière politique, Paulette a défendu de nombreux enjeux importants, dont les plans culturels de la Ville et la mise sur pied du premier Conseil des arts, de la culture et du patrimoine de Moncton. Encore récemment, elle assumé un rôle de premier plan dans les efforts menés avec succès pour préserver l’ancienne école Moncton High – qui figurait en 2009 au Palmarès des 10 sites les plus menacés de la Fiducie nationale – et lui trouver une nouvelle vocation.

En 1999, Paulette a fondé le Festival littéraire international Northrop Frye. Il attire aujourd’hui des auteurs du monde entier et produit chaque année des retombées de 1 million de dollars dans la ville. À titre de directrice du Centre culturel Aberdeen, Paulette a supervisé le plan stratégique visant à remettre à neuf la propriété patrimoniale qui abrite maintenant le Centre. Elle a également été le fer de lance du projet du parc des arts du Sommet de la francophonie en 1999, qui a donné lieu à la création du parc adjacent au Centre culturel Aberdeen. Paulette Thériault a reçu de nombreux prix et reconnaissances pour son travail, dont le Prix Capitol Proscenium (2015), le Prix d’excellence dans les arts du Nouveau-Brunswick (2012) et la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II (2012). En 2017, elle a été nommée chevalière de l’Ordre des arts et des lettres du gouvernement français.


Juanita Bigelow

Juanita Bigelow travaille à l’administration municipale de Truro (Nouvelle-Écosse) depuis 1984, dans le service de l’urbanisme et du développement. Elle est aujourd’hui agente de développement, agente du patrimoine et gestionnaire des services d’urbanisme et de développement de la ville. Elle a participé à de nombreuses initiatives provinciales et fédérales en matière de patrimoine, et elle a collaboré à diverses études et stratégies visant à assurer la réutilisation adaptée durable des ressources du patrimoine de Truro, lesquelles sont nombreuses et précieuses. Elle se rend à la Conférence de la Fiducie nationale depuis 15 ans, et elle a participé directement à la présentation de soumissions au programme des sites menacés, au concours Ce lieu importe et au Prix du prince de Galles.

Juanita accueille toute occasion de communiquer avec des ministères et autres organismes gouvernementaux, avec des associations sans but lucratif et avec des représentants et des groupes de la communauté en vue de faire avancer des dossiers du patrimoine, de créer de nouvelles possibilités et de faire mieux connaître le patrimoine.

 

Lorna Crowshoe

Lorna Crowshoe, membre de la Première Nation des Piikani, entretient des liens étroits avec sa communauté des Pieds-Noirs. Détenant un baccalauréat en gestion de l’Université de Lethbridge et une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Phoenix, elle est au service de la Ville de Calgary à titre de conseillère en stratégie, Affaires autochtones. Elle a passé la plus grande partie de sa carrière auprès d’organismes sans but lucratif et d’institutions gouvernementales, et participé à une variété de projets axés sur une dimension culturelle : le projet Making of Treaty 7; la maison solaire Spopi de l’Université de Calgary; l’Initiative de réduction de la pauvreté – groupe de travail sur les besoins des Autochtones; la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones à Calgary en juin 2013.

En 2015, Lorna a coprésidé MOH-KINS-TSIS, le forum de la Fiducie nationale portant sur le patrimoine autochtone dans une perspective plus diversifiée et plus inclusive. Elle est particulièrement fière de son arbre généalogique : il y a huit générations, ses ancêtres ont farouchement défendu l’entrée sud du territoire pied-noir juste avant la conclusion du Traité 7. Dans sa vie privée, Lorna a aidé à réunir des femmes pieds-noirs vivant en milieu urbain, à l’automne 2012, et elle est une des fondatrices de la Société des femmes pieds-noirs.

 

Anne Leckie

Anne Leckie détient un doctorat en géographie de l’Université de Calgary, et elle a travaillé au Secrétariat des revendications territoriales du Yukon à partir des années 1980. Elle a coopéré avec les Premières Nations en matière de gestion des terres et des ressources du patrimoine ainsi que de projets touchant le patrimoine bâti et immatériel. Pendant de nombreuses années, Anne a été directrice exécutive de la Première Nation autonome des Na Cho Nyak Dun. Elle continue de conseiller des Premières Nations du Yukon dans les domaines de la gouvernance, de l’organisation, des politiques, des initiatives visant le patrimoine, des collectivités durables et des initiatives économiques dans le Nord canadien.
Elle fait profiter le conseil d’administration de toute l’étendue de ses perspectives. Anne se passionne pour l’histoire du Yukon, et est membre fondateur de la Société historique de Mayo. Elle a publié des ouvrages savants et elle a signé des chapitres dans les livres d’histoire locale du Yukon Gold and Galena et Heart of the Yukon. Elle siège aujourd’hui au conseil d’administration de la Chambre de commerce Silver Trail et de la Chambre de commerce du Yukon, et elle a une vaste expérience de la direction d’organismes sans but lucratif. Elle a aussi effectué deux mandats à l’Office des eaux du Yukon. Depuis 2012, elle est présidente de la Commission du patrimoine historique du Yukon. La Commission est un organisme consultatif et décisionnel investi de mandats en vertu d’ententes avec des Premières Nations du Yukon et en vertu de la Loi sur le patrimoine historique du Yukon. Elle présente des recommandations au Canada, au Yukon et aux Premières Nations au sujet de la gestion des ressources du patrimoine au Yukon.

 

Bruce McNiven

Bruce McNiven exerce le droit des affaires depuis 1981 au sein du cabinet montréalais Heenan Blaikie. Son expérience vaste et diversifiée, notamment en matière de fusions et acquisitions et d’affaires de gouvernance d’organismes sans but lucratif, est éclairée par son activité d’entrepreneur dans le secteur de l’immobilier patrimonial. Il travaille auprès de nombreux organismes sans but lucratif communautaires et nationaux, y compris comme administrateur du Musée des beaux-arts de Montréal, administrateur et dirigeant de la Fondation Héritage Montréal, et président de la Fondation Drummond. Il croit passionnément à l’importance de la continuité visuelle et matérielle qu’apporte le patrimoine bâti du Canada, dont il s’emploie à militer pour la reconnaissance, la conservation et la réutilisation.
Dans les années 1980 et 1990, il a dirigé un projet commercial primé de réhabilitation divers immeubles emblématiques de Montréal, dont la caserne de pompiers no 28 (v. 1909), la maison Ravenscrag (v. 1870) et la maison Reford (v. 1910). Plus récemment, il a participé à des initiatives communautaires et sans but lucratif visant à procurer un avenir durable à des immeubles patrimoniaux menacés; en particulier, la maison Notman (v. 1840) est en voie d’être transformée en incubateur d’entreprises technologiques.

 

Barbara Myers

Barbara Myers est une urbaniste auprès du cabinet SvN, à Toronto et Winnipeg. Elle compte 35 ans d’expérience depuis ses études à l’Université Queen’s et à l’Université du Manitoba, où elle a obtenu une maîtrise en planification urbaine de la Faculté d’architecture. Son travail est varié : études de faisabilité, programmes fonctionnels et plans opérationnels, pour des clients des secteurs culturel et sans but lucratif. Elle dirige l’activité du cabinet dans le domaine des lieux de culte. Elle a fourni des conseils stratégiques à l’Église Unie du Canada, à l’Église catholique du Manitoba, à l’Église anglicane de Toronto et à l’Église ukrainienne orthodoxe du Canada.

Barbara est présidente du comité de rédaction de Plan Canada de l’Institut canadien des urbanistes. Elle est aussi membre du conseil d’administration du Conseil canadien d’urbanisme et du Conseil d’agrément en architecture de paysage de l’Association des architectes paysagistes du Canada. Elle a été membre du Conseil du bâtiment durable du Canada, du comité consultatif sur le contenu du Musée canadien des droits de la personne et du comité sur l’environnement pour les Jeux panaméricains.

 

Judy Oberlander

En tant que dirigeante de la firme Judy Oberlander and Associates Inc., Judy combine son expérience en éducation permanente, en action communautaire et en conservation du patrimoine et des stratégies de financement au service de ses clients – des organismes sans but lucratif, des fondations et des organismes gouvernementaux. Elle a été la première directrice du programme urbain de l’Université Simon Fraser (USF), à Vancouver. Pendant 12 ans à l’USF, elle a dirigé une équipe qui a créé des programmes primés de formation à mi-carrière visant un éventail d’enjeux urbains et un certificat en urbanisme reconnu à l’échelle nationale. Elle a mis sur pied le City Program Endowment Fund (1,5 million de dollars), et elle a obtenu des subventions et des commandites pour des programmes d’études, des bourses et des conférences publiques gratuites.
Pendant toute sa carrière, qui a démarré à la fondation Héritage Canada (aujourd’hui la Fiducie nationale du Canada), elle a été membre de nombreux conseils d’administration à Ottawa et à Vancouver. Son travail dans les secteurs public, privé et sans but lucratif l’a entraînée partout au Canada, lui permettant de découvrir la vie communautaire dans 10 provinces et deux territoires. Elle a obtenu une maîtrise en préservation historique de l’Université Columbia, un certificat en collecte de fonds de la NYU et un certificat en gouvernance d’organismes sans but lucratif de BoardSource. Elle allie théorie et pratique dans ses cours sur la vitalisation urbaine, le leadership au sein de conseils d’administration et la collecte de fonds à l’Université de Victoria et à l’USF ainsi que dans des ateliers organisés pour la Fiducie nationale du Canada et des associations professionnelles en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Yukon. Elle a élaboré le curriculum et participe à l’enseignement du programme de certificat en conservation des bâtiments de la Vancouver Heritage Foundation, qui offre un cadre exceptionnel d’apprentissage à mi-carrière d’orientation communautaire.

 

Glenn Sutter

Glenn Sutter est le conservateur d’écologie humaine au Musée royal de la Saskatchewan, responsable d’expositions majeures sur la durabilité et d’un projet provincial de recherche et de mobilisation communautaire sur les écomusées. Il est aussi président du comité directeur de l’Initiative des écomusées de la Saskatchewan. Faisant fond sur son expérience et ses études supérieures en conservation et en biologie environnementale, Glenn s’emploie depuis presque 20 ans à explorer le rôle que les musées peuvent jouer dans la sensibilisation à la durabilité et à publier des textes à ce sujet.

Il a réalisé un éventail de projets scientifiques sur la conservation dans les Prairies, il a été professeur auxiliaire aux deux universités de la Saskatchewan et il est fellow du programme international de Leadership pour l’environnement et le développement (LEAD – 16e cohorte). Par son travail de conservateur, Glenn veut contribuer à la santé des écosystèmes et des communautés humaines en engendrant une « culture de la durabilité ». En dehors de son travail, il sonde des thèmes liés à la durabilité comme auteur-compositeur-interprète de chansons sur « la nature, l’amour et la condition humaine » (www.glennsutter.com). Il s’intéresse à la durabilité sous toutes ses formes, et ce, dans l’enseignement qu’il prodigue, dans ses travaux de recherche et dans sa vie quotidienne. Il est un ferme adhérent d’une démarche holistique et intégrée qui ajoute une valeur sociale, environnementale et économique à tout projet.

 

Pierre Vaillancourt

« Je travaille comme géologue, analyste financier et conseiller stratégique pour des entreprises dans le secteur des ressources. Je fais l’évaluation technique et scientifique de projets (en tenant compte, par exemple, de la géologie, de l’hydrologie et de la métallogénie), j’en fais aussi l’analyse économique, et je fais des évaluations financières d’entreprises dans le contexte de leur viabilité sur les marchés financiers. À ces fins, j’effectue des recherches sur les entreprises et les marchés de produits. En outre, j’élabore des stratégies d’entreprise et de mise en marché pour aider les équipes de direction à adopter des plans d’action optimaux. Pour mon travail, j’ai eu la chance de voyager partout au Canada et dans le monde. J’ai ainsi pu constater ce qui fait la splendeur de divers endroits. Très souvent, c’est leur historique et les immeubles qui font vivre leur patrimoine.

Bien que mes antécédents soient probablement très différents de ceux de la plupart des membres du conseil d’administration, je me suis toujours passionné pour le patrimoine architectural et son importance tant pour les collectivités que pour le pays. J’ai fait du bénévolat pour la Toronto Regional Architectural Conservancy (TRAC) et je participe encore à des activités communautaires touchant le patrimoine local et les espaces verts. Par ailleurs, je suis un fervent adepte de cyclisme et un promoteur de Cycle Toronto. J’ai été membre du Comité des finances et des investissements de la Fiducie nationale du Canada pendant des années, et je crois avoir acquis une bonne compréhension des questions financières liées l’organisation. »

 

 

Gardez le contact. Lisez notre bulletin.