Natatorium de Moose Jaw

Ce centre dédié à la natation, emblématique de la période de la Grande Dépression, disparaîtra si l’on ne trouve pas des solutions créatives pour lui redonner vie.

Pourquoi c’est important :

Pendant des décennies, cette piscine emblématique de la période de la Grande Dépression a été un carrefour social pour les résidents de Moose Jaw, accueillant des soirées dansantes et des mariages. Elle a également servi de piscine d’entraînement pour la première athlète olympique de Moose Jaw, Phyllis Dewar. Lors de l’ouverture de ces installations en 1932, l’eau utilisée provenait d’une source thermale minérale chaude des environs. Aujourd’hui, ce centre dédié à la natation constitue toujours une composante majeure des installations municipales de Crescent Park, au centre de la ville.

La menace :

Malgré les récents investissements de tous les ordres de gouvernement visant à moderniser les vestiaires et à réparer la piscine extérieure adjacente, la piscine intérieure du natatorium est à l’abandon depuis vingt ans. Les appels à la mise en place de partenariats avec le secteur privé se sont avérés infructueux. Dans un contexte où les responsables municipaux ont du mal à définir une vision de l’avenir garantissant la pérennité de ces installations, la possibilité d’une démolition représente une menace pour cette piscine emblématique constituant un point de repère de la vie locale.

Lieu : Moose Jaw (Saskatchewan)

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2018

Situation actuelle : menacé

Gardez le contact. Lisez notre bulletin.