Maison Bellevue

DÉMOLITION PAR VOIE DE NÉGLIGENCE

Une maison qui date de 1816, qui a des liens à la guerre de 1812 et qui est un des rares exemples subsistants d’architecture géorgienne en Ontario est abandonnée à son sort par son propriétaire.

Alors qu’approche le bicentenaire de la guerre de 1812 il est grand temps que la municipalité réagisse à ce cas scandaleux de démolition par voie de négligence et applique son propre règlement sur les normes des immeubles. 

Pourquoi c’est important

Cette magnifique maison historique de brique qu’on appelle la maison Bellevue est un des rares exemples subsistants de l’architecture géorgienne résidentielle en Ontario. Elle a été construite entre 1816 et 1819 par Robert Reynolds, commissaire de la garnison britannique de Fort Malden après son retour de la guerre de 1812. Il y a vécu avec sa famille et sa sœur Catherine Reynolds, réputée peintre paysagiste dont les toiles constituent un précieux témoignage de la vie dans la région au début du 19e siècle.

La maison Bellevue a été désignée lieu historique national en 1959. Trois ans plus tard, elle recevait une plaque de la Fiducie du patrimoine ontarien. En 1982, la ville d’Amherstburg l’a désignée en vertu de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.

Le bâtiment comporte un élément central à l’avant symétrique flanqué d’imposantes cheminées et d’une aile de part et d’autre. Située face à la rivière Detroit, la spacieuse villa et son terrain offrent des points de vue panoramiques. Robert Reynolds et sa sœur Catherine y ont tous deux vécu jusqu’à leur mort. Dans les années suivantes, la maison a servi de résidence privée, d’hôpital géré par Anciens combattants Canada et d’église catholique ukrainienne.

Pourquoi c’est menacé

La maison Bellevue est vacante depuis qu’elle a été achetée par une société à numéro ontarienne de Windsor, en 2001. Elle est depuis lors privé de chauffage et ne cesse de se détériorer, tout comme ses dépendances et son terrain. L’immeuble a été victime de vandalisme et est exposée au risque d’incendie. Des projets visant la construction de condominiums derrière la maison Bellevue restaurée et éventuellement utilisée comme gîte touristique ont fait long feu.

La situation actuelle

La section de Windsor de l’Architectural Conservancy of Ontario s’est associée au comité local du patrimoine, au comité des amis de Bellevue et à l’Amherstburg Historic Sites Association pour revendiquer la préservation de cet important lieu historique.

La ville d’Amherstburg a tenté en vain d’entamer un dialogue avec le propriétaire au sujet de l’avenir de la propriété. Elle a du reste négligé d’appliquer son règlement sur les normes des immeubles en vue de parer à la détérioration du lieu.

 

Lieu : Amherstburg, Ontario

Palmarès des 10 sites les plus menacés : 2009

Situation actuelle: Avenir prometteur

Restez à l’affût des dernières nouvelles, recevez notre infolettre.