La Fiducie nationale du Canada désigne les lieux menacés en 2018

Ottawa, le 23 mai 2018 – La Fiducie nationale du Canada a publié l’édition 2018 de son Palmarès des 10 sites les plus menacés, braquant les projecteurs de la nation sur des lieux historiques qui sont menacés parce qu’ils sont négligés ou par manque de fonds.

Le Palmarès des 10 sites les plus menacés est dressé à partir de mises en candidature et de rapports ou de reportages que la Fiducie nationale suit au cours de l’année. Publié chaque année depuis 2005, le Palmarès signale une grande variété de lieux qui sont en danger. En font partie aussi bien des monuments communautaires que d’emblématiques œuvres architecturales ou techniques, des districts du patrimoine ou des paysages sacrés autochtones.

Le Palmarès 2018 comprend les lieux suivants (d’ouest en est) :

  • École secondaire Victoria (Victoria (Colombie-Britannique)) – Des travaux de protection antisismique menacent la plus vieille école secondaire de Victoria.
  • Atelier de forgeron A. Minchau (Edmonton (Alberta)) – Un cadre législatif peu contraignant et des incitations financières inadéquates menacent cet édifice du quartier Old Strathcona construit à l’époque où la ville était en plein essor.
  • Natatorium de Moose Jaw (Moose Jaw (Saskatchewan)) – Ce centre dédié à la natation, emblématique de la période de la Grande Dépression, disparaîtra si l’on ne trouve pas des solutions créatives pour lui redonner vie.
  • Pensionnat de Muscowequan (Lestock (Saskatchewan)) – La communauté autochtone locale se bat pour sauver ce pensionnat en ruine témoignage de sa résilience.
  • Ancienne bibliothèque Carnegie et Archives de la Ville de Winnipeg (Winnipeg (Manitoba)) – La première bibliothèque publique de Winnipeg dépérit à l’abandon depuis quelques années après qu’une tempête a endommagé son toit.
  • Usine de pâtes et papiers St. Mary’s (Sault Ste. Marie (Ontario)) – Des investissements et une vision d’avenir sont indispensables pour éviter la perte des impressionnant édifices Pulp Tower et Board Mill, situés dans un complexe industriel historique.
  • La White House (Stratford (Ontario)) – Une demeure grandiose courant le risque de perdre son portique, plus grand que nature, et terrain spacieux qui en a fait un bâtiment emblématique et un point de repère local.
  • Hôpital Royal Victoria (Montréal (Québec)) – L’avenir de cet important complexe largement abandonné s’écrit aujourd’hui en pointillés.
  • Ponts couverts du Nouveau-Brunswick – Ces structures emblématiques réparties dans toute la province disparaissent en raison d’inondations, manque d’entretien, et l’inattention des spécialistes.
  • 1029, chemin Tower (Halifax (Nouvelle-Écosse)) – Située juste à l’extérieur d’un quartier de conservation du patrimoine, cette charmante demeure du 19e siècle pourrait être victime de la pression exercée par le processus de densification urbaine.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les lieux menacés.

« Le Palmarès des 10 sites les plus menacés est un outil important, dit Natalie Bull, directrice générale de la Fiducie nationale du Canada. Il fait voir toute la diversité des lieux historiques du Canada et les défis auxquels ils sont confrontés. Nous espérons que la publication du Palmarès 2018 aidera les groupes communautaires s’efforçant de sauver ces 10 magnifiques lieux historiques. »

Dans le cadre des célébrations de son 100e anniversaire, l’Association canadienne de la construction (ACC) a formé un partenariat avec la Fiducie nationale pour commanditer le Palmarès 2018 des 10 sites les plus menacés.

« Nos entreprises membres contribuent largement à leurs communautés, affirme Zey Emir, présidente du Conseil de l’ACC. Leurs constructions – que ce soit une école, une bibliothèque ou un centre sportif, parmi tant d’exemples – changent la vie des gens. Ils ont sans doute construit certains des immeubles du Palmarès 2018 des sites les plus menacés, ou vivent à proximité. Aider la Fiducie nationale du Canada à faire connaître ces lieux est un excellent moyen de célébrer le centenaire de l’ACC. Nous encourageons nos membres et le public à prendre connaissance du Palmarès 2018 pour voir s’ils reconnaissent un site qui est près de chez eux ou qui leur est cher, et s’ils peuvent aider à sauver des lieux qui importent. »

 

Renseignements – médias

Katrina Guerin, gestionnaire des communications
Fiducie nationale du Canada
kguerin@fiducienationalecanada.ca
613-237-1066, poste 229

Kirsi O’Connor, directrice, Communications
Association canadienne de la construction
koconnor@cca-acc.com
613-236-9455, poste 417

 

À propos de la Fiducie nationale du Canada

La Fiducie nationale du Canada est un organisme de bienfaisance national qui inspire et dirige une action visant à sauver des lieux historiques. Nos sites, nos projets et nos programmes mobilisent les Canadiens, mettent en valeur l’identité locale et font vivre le patrimoine. fiducienationalecanada.ca

À propos de l’Association canadienne de la construction

L’Association canadienne de la construction (ACC) est le porte-parole national de l’industrie canadienne de la construction et représente plus de 20 000 entreprises membres qui font partie d’une structure intégrée regroupant quelque 63 associations locales et provinciales de la construction. cca-acc.com

 

Gardez le contact. Lisez notre bulletin.