Changer la donne pour le patrimoine – Organisations

Ce qui se passe sur la colline du Parlement touchera les lieux historiques de votre localité. Nous avons besoin de votre voix!

Si vous dirigez un organisme voué au patrimoine, vous vivez dans un quartier patrimonial, vous êtes propriétaire d’un immeuble historique ou tout simplement vous vous souciez de la qualité de notre environnement bâti, lisez ce message et préparez-vous à agir!

Le point sur les mesures fédérales pour les lieux historiques au Canada – et stratégie recommandée pour y réagir

Peut-être dès ce lundi 27 novembre, le Comité permanent de l’environnement et du développement durable de la Chambre des communes présentera un rapport à la suite de ses premières audiences depuis une génération sur l’état des lieux historiques au Canada. Le rapport devrait contenir des recommandations visant tous les types de lieux du patrimoine, en réponse aux témoignages de la Fiducie nationale et d’autres intervenants. Le témoignage et les observations de la Fiducie nationale pressaient le Comité de donner la priorité à des recommandations qui auraient l’effet le plus tangible pour le plus grand nombre de lieux historiques au Canada, ainsi que des retombées assurées pour l’économie. Des mesures comme : des incitatifs fiscaux qui encourageraient les investissements privés; des subventions et contributions qui aideraient à financer les efforts déployés par les organismes autochtones, caritatifs et autres sans but lucratif pour sauver et renouveler des lieux importants; et des politiques « priorité au patrimoine » dans le choix de locaux qui aideraient à créer un marché pour les immeubles historiques. Joignez-vous à des centaines de Canadiens pour exprimer votre appui à ces priorités, ici.

Une fois que le rapport du Comité sera déposé à la Chambre des communes, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique devra y répondre dans les 120 jours.

Le rapport du Comité indiquera probablement comment le gouvernement réagira au projet de loi C‑323 (Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu (réhabilitation de propriétés historiques)). Ce texte a été présenté par un député de l’opposition et renvoyé en comité après son adoption en deuxième lecture au printemps 2017. Le projet de loi reviendra à la Chambre des communes avec une recommandation du Comité, probablement au début de décembre.

Le dépôt du rapport du Comité de l’environnement et la décision du Parlement sur le projet de loi C‑323 marqueront le début d’une ère importante pour les spécialistes et les défenseurs du patrimoine. Il se présentera une possibilité exceptionnelle de collaborer de façon ciblée et productive avec le gouvernement, et en particulier avec le cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et Parcs Canada, chefs de file fédéraux en matière de conservation du patrimoine.

Cela étant, nous proposons un plan d’action et nous incitons tous les défenseurs du patrimoine, les artisans du secteur et les sympathisants à s’impliquer et à agir. Une voix unie et une démarche coordonnée sont essentielles, comme nous l’avons retenu au vu des succès remportés par le mouvement écologique et le milieu des arts.

En bref, le but consiste à présenter une réponse opportune, sanctionnée par autant que possible d’organismes du patrimoine et d’organisations alliées des domaines de l’architecture, de la construction et de l’urbanisme, entre autres, puis à organiser une série de rencontres en 2018 pour entretenir l’élan et influencer le budget fédéral au printemps 2019! Une porte a été ouverte pour un leadership fédéral en matière de lieux historiques. Il revient à chacun de nous de s’informer, d’être actif et de participer au mouvement!

Calendrier d’action

  • Dans les 24 heures suivant la présentation du rapport, la Fiducie nationale invitera tous les inscrits à une série d’« assemblées publiques » par téléconférence, pour discuter des recommandations et dégager un consensus sur les messages clés devant faire partie d’une réponse. Nous organiserons aussi des discussions sur Facebook. Des organisations et des réseaux seront invités à diffuser de l’information à leurs contacts.
  • Dans les jours suivant la présentation du rapport et sur la base des conversations indiquées ci-dessus, la Fiducie nationale cherchera à obtenir un vaste appui à un projet de réponse « officielle » auprès de tous les organismes provinciaux ou territoriaux du patrimoine et d’organisations alliées. La réponse ainsi appuyée sera envoyée à la ministre de l’Environnement, à la présidente du Comité de l’environnement de la Chambre des communes et à d’autres intervenants clés. Chefs de file du patrimoine, s’il vous plaît, renseignez vos conseils d’administration et soyez prêts à participer!Chaque organisation et chaque personne peut très bien envoyer ses propres lettres, mais notre conseiller en relations gouvernementales recommande vivement une forte manifestation d’appui sous la forme d’une prise de position unifiée et largement appuyée par les organismes qui comptent. Une telle démarche proactive aide à éviter les réactions contradictoires, qui pourraient être contre-productives.
  • La réponse comprendra une demande de réunions de suivi entre des signataires clés et la ministre de l’Environnement – s’inspirant en cela des grandes ONG environnementales du Canada.
  • Une stratégie de suivi sera élaborée avec un groupe de travail pancanadien réunissant des chefs de file et des champions, visant à entretenir la conversation au sujet de mesures fédérales pour les lieux historiques. Un petit nombre d’organismes et de particuliers se sont engagés – faites de même!

 

Gardez le contact. Lisez notre bulletin.